Diagnostic numérique: votre entreprise est-elle au niveau?

100% numériQC, propulsé par Virage numériQC, vous propose depuis quelques semaines un tout nouvel outil exclusif permettant d’évaluer l’adoption du numérique au sein de votre entreprise. Développé par nos experts numériques, cet outil de diagnostic a été pensé spécialement pour les entreprises locales afin de donner un score représentatif de la réalité commerciale et des recommandations justes. On vous explique ici comment utiliser l’outil à son plein potentiel. 

→ Accédez à l’outil de diagnostic

Pourquoi évaluer l’adoption du numérique de votre entreprise?

On ne prend pas toujours le temps de s’arrêter et de se poser des questions sur l’évolution que connaît (ou pas..!) notre entreprise, numériquement parlant. En créant cet outil, on vous donne une opportunité pour: 

  1. Obtenir un portrait clair de l’adoption du numérique au sein de votre entreprise.
  2. Penser à votre adoption du numérique au-delà de la présence en ligne (non, adopter le numérique ce n’est pas juste être sur les médias sociaux).
  3. Comparer la situation numérique actuelle de votre entreprise avec celle d’entreprises semblables.
  4. Avoir rapidement une idée des prochaines actions à mettre en place pour poursuivre votre transformation numérique.

Utiliser l’outil de diagnostic numérique une étape à la fois

Après avoir soumis quelques informations, vous êtes prêts à débuter le questionnaire (oui, c’est gratuit!). Vous devez prévoir environ 10 minutes pour répondre à l’ensemble des questions et consulter vos résultats. 

On vous propose des questions sur quatre volets d’une transformation numérique: 

  • Stratégie numérique
  • Outils de communication
  • Gestion de l’entreprise
  • Connaissances et intérêts

Répondre efficacement aux questions

Vous remarquerez dès les premières questions qu’elles sont classées selon le type de questions et non selon le volet qu’elles concernent. Vous aurez à répondre à trois types de questions: 

  • Énoncés à évaluer de 1 à 4
    • Notre conseil: gardez en tête que vous devez évaluer les affirmations selon qu’elles s’appliquent à votre entreprise ou non.
  • Choix multiples
    • Notre conseil: choisissez la réponse qui se rapproche le plus de la réalité de votre entreprise, même si l’énoncé ne présente pas à la lettre votre situation.
  • Énoncés pour lesquels vous devez déterminer votre accord/désaccord
    • Notre conseil: ne réfléchissez pas trop et suivez votre intuition! 

Dernier conseil pour l’ensemble du questionnaire: répondez honnêtement, car il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Le but est d’en retirer un score, un niveau et des recommandations qui correspondent réellement à la réalité de votre entreprise. 

Interpréter vos résultats

Après avoir répondu à la totalité des questions, vous atterrissez sur votre page de résultats qui se décline en trois sections. 

Barre de résultats de l'outil diagnostic

Votre score

C’est le chiffre que vos réponses vous ont permis d’accumuler. Tout est pondéré selon des facteurs bien précis, impossible à deviner et donc inutile de refaire le questionnaire pour obtenir une meilleure note. 😉

Votre niveau d’adoption du numérique

C’est l’échelon dans lequel vous vous situez par rapport à d’autres entreprises qui sont plus ou moins avancées que vous. Vous pouvez vous situer dans l’un des 5 niveaux suivants: 

  • La Retardataire: le numérique n’est pas encore très présent dans l’entreprise; adoptez les bases dès maintenant. 
  • La Suiveuse: le numérique commence à être présent dans l’entreprise; faites évoluer vos activités principales en conséquence.
  • L’Aspirante:  le numérique a été adopté sur plusieurs volets; intégrez le à l’ensemble des activités.
  • L’Évolutive: le numérique est bien implanté au sein de l’entreprise; optimisez certaines pratiques déjà adoptées. 
  • La Leader: Le numérique est intégré aux pratiques de l’entreprise; osez maintenant l’innovation! 

Vos recommandations personnalisées

Ça, c’est la cerise sur le sundae! Pour chacun des volets évalués, nous vous proposons les prochaines actions à mettre en place afin de vous aider à passer au niveau supérieur. Ces recommandations sont basées sur votre niveau pour chacun des volets et non sur des réponses spécifiques (sauf exception). Voici quelques exemples de recommandations que vous pourriez recevoir: 

  • Révisez votre site pour le bonifier de mot-clés pertinents au référencement naturel du site. 
  • Explorez des outils de gestion qui vous permettent de simplifier vos processus
  • Investissez dans la création d’une image de marque complète
  • Révisez votre plan communication/marketing régulièrement afin d’y faire des ajustements selon vos objectifs et les résultats obtenus. 
  • Considérez de développer une stratégie omnicanale entre votre présence numérique et votre commerce physique.

Ainsi, il se pourrait que l’une de nos recommandations soit déjà mise en place au sein de votre entreprise; tant mieux, passez directement à la prochaine! Pour en faire un véritable plan de match, remplissez les quelques champs au bas de la page pour recevoir un lien vers vos résultats par courriel.

Notre dernier conseil: assurez-vous de bien comprendre vos recommandations et de les prioriser selon l’impact qu’elles auront sur votre entreprise. Pour y arriver, n’hésitez-pas à faire appel à nous! Vous n’avez qu’à cocher la case « J’aimerais avoir de l’aide pour mettre en place mes recommandations » au bas de votre page de résultats. Nous pourrons ainsi vous contacter rapidement et vous éclairer sur les différentes recommandations et les bonifier selon vos objectifs d’affaires!

Si vous n’avez pas vu ce bouton, il n’est pas trop tard! Contactez-nous directement et nous pourrons récupérer vos résultats afin d’en discuter avec vous.


Guide du parfait commerçant local: édition temps des Fêtes 2022

De retour avec l’édition 2022 de notre guide du commerçant local pour le temps des Fêtes! On vous propose ici un résumé des toutes dernières études en termes de comportement d’achat pour les Fêtes 2022. L’objectif: être en mesure de bien préparer votre offre afin d’être là où vos clients potentiels seront cette année durant leur magasinage de fin d’année!

Êtes-vous déjà en retard?

La période de magasinage des Fêtes sera davantage un marathon qu’un sprint cette année. En effet, c’est près d’un consommateur sur cinq qui a débuté son magasinage des Fêtes dès septembre ou octobre (1). Sans compter que de plus en plus de consommateurs profitent des avantages du commerce en ligne pour faire des achats tout au long de l’année en prévision des Fêtes. Conclusion: ils sont environ 43% à commencer leurs achats avant novembre (2). Donc, oui, vous êtes déjà en retard! Mais, vous savez ce qu’on dit, mieux vaut tard que jamais!

Notre conseil: préparez-vous!

  • Réfléchissez dès maintenant (si ce n’est pas déjà fait) à vos stratégies de conversion et à vos promotions pour les semaines à venir. Si vous attendez le Black Friday ou le mois de décembre, vous passerez assurément à côté d’une partie du trafic. 
  • Prévoyez des stocks en prévision de cette longue période d’achalandage accrue.

En ligne ou en magasin: l’éternelle question

Bonne nouvelle pour les commerces locaux: un peu plus de la moitié des consommateurs envisagent de faire leurs achats en magasin cette année, ce qui représente une légère hausse comparativement aux données de 2021 (2). Plusieurs facteurs motivent les consommateurs à se présenter en magasin: interagir avec les produits, profiter de meilleurs prix ou encore éviter les frais de livraison souvent associés aux achats en ligne (2). Un autre bel avantage pour les commerces physiques repose dans la recherche d’expérience: c’est six consommateur sur dix qui ont l’intention de rechercher leurs cadeaux directement en magasin dans l’espoir de retrouver l’excitation du magasinage des Fêtes qu’ils appréciaient avant la pandémie (4). À vos sapins! 😉

Toutefois, il ne faut pas négliger la clientèle qui ne jure que par l’achat en ligne: cette année, environ 27% des consommateurs comptent continuer d’éviter les centres commerciaux et 21% d’éviter les magasins en général (1). Alors qu’une majorité de consommateurs compte magasiner en ligne autant qu’ils ne le faisaient avant la pandémie, on observe une intention d’utiliser davantage ce canal chez la GenZ et les milléniaux (3).

Notre conseil: misez sur l’expérience client!

  • Mettez en place une expérience unifiée entre vos différents canaux car les consommateurs peuvent autant venir visiter votre boutique pour s’inspirer puis acheter en ligne, que l’inverse. 
  • Pensez à répéter les offres en magasin sur votre boutique en ligne.
  • Mettez votre commerce en mode Noël: étalages festifs, musique d’ambiance, odeurs typiques, emballages-cadeaux…de nombreux moyens peuvent être envisagés pour créer cette ambiance recherchée par les consommateurs. 🎄 
  • Réfléchissez à la possibilité d’adapter vos heures d’ouvertures aux besoins de la clientèle. Et si c’était plus rentable d’ouvrir à midi la semaine pour vous permettre de fermer à 21h plutôt que d’être ouvert toute la journée? Dans tous les cas, il est indispensable de mettre régulièrement à jour vos heures d’ouverture sur Google et autres fiches d’entreprise

Vendre en ligne: oui, mais…

Avoir une boutique en ligne n’est plus suffisant pour réaliser des ventes: les consommateurs ont l’embarras du choix sur le web et sélectionnent soigneusement le site sur lequel ils achètent. Parmi les facteurs influençant leur choix, les frais de livraison sont déterminants pour 81% des utilisateurs, tout comme la rapidité de livraison et la date prévue fournie l’est pour 71% d’entre eux (1). Les consommateurs recherchent également des politiques de retour qui correspondent à leurs besoins, par la simplicité et la durée de la période de grâce accordée pour le temps des Fêtes (1).

De plus, restons réalistes: les gros joueurs qui sont présents toute l’année le sont tout autant pendant la période des Fêtes. On peut s’attendre à ce qu’environ 71% des consommateurs dépensent une partie de leur budget des Fêtes sur Amazon (2), une hausse marquée par rapport à 2021. Fait intéressant: c’est également près de 50% des consommateurs canadiens qui sont membres Amazon Prime (2) et qui bénéficient de la livraison gratuite en tout temps.

Notre conseil: adaptez votre site web

  • Proposez sur votre boutique en ligne des options facilitantes comme celle de notifier l’utilisateur lorsque le produit recherché est de retour en stock.
  • Mettez à jour votre politique d’échanges et de retours tôt dans la saison.
  • Ajoutez vos produits sur des canaux de découvrabilité comme Google Shopping pour profiter du trafic croissant sur les moteurs de recherche.

Décision d’achat: une question de valeurs ou de budget?

Les valeurs de nombreux consommateurs ont évolué au cours des dernières années et il est désormais fréquent de les voir se refléter dans leur comportement d’achat. Près d’un consommateur sur deux est prêt à payer jusqu’à 10% plus cher pour un produit ou un service durable et éthique (2). Toutefois, pour l’autre moitié des consommateurs, l’abordabilité de ces produits responsables est le frein principal à leur achat. Il n’y a donc pas de solution parfaite. 

Dans le climat économique actuellement incertain, le prix demeure tout de même une influence majeure dans le comportement d’achat des consommateurs: 70% d’entre eux ont l’intention d’acheter auprès de détaillants qui vendent au plus bas prix et 38% ont l’intention de magasiner en ligne pour trouver des coupons ou de meilleurs prix (2).

Notre conseil: mettez de l’avant vos facteurs de différenciation

  • Proposez une offre différenciée sur la base du prix afin de rejoindre un éventail de consommateurs.
  • Mettez de l’avant, en magasin comme en ligne, les valeurs ou caractéristiques différenciatrices de votre offre (fabrication locale, produits durables, fibre recyclée).
  • Impliquez-vous dans une cause sociale en remettant, par exemple, une partie des profits de certains produits à une cause.

Le temps des Fêtes est de nouveau à nos portes et les consommateurs seront certainement au rendez-vous, que ce soit en ligne ou en magasin. Malgré un budget potentiellement plus restreint cette année, vous avez maintenant en main des outils pour tirer votre épingle du jeu et bénéficier pleinement de cette période effervescente! 💫

Vous êtes à la dernière minute pour adapter votre stratégie des prochaines semaines? Faites-nous signe, nous pouvons vous aider à la bonifier dans le cadre d’un accompagnement en format express

 

Références

  1. À la fine pointe du commerce en ligne et de la frénésie des Fêtes. Réussir vos soldes des Fêtes de 2022. Poste Canada
  2. Dépenser moins, interagir davantage. Sondage sur le magasinage des Fêtes 2022. Deloitte
  3. Spending Trends and Impact. 2022 Holiday Shopping Report. Coveo
  4. Sondage annuel du CCCD sur le magasinage des Fêtes. Conseil Canadien du Commerce de Détail


livre-ère-numérique

Le livre à l’ère du numérique

Retour sur le forum virtuel : Mutations

TOPO Centre de création numérique, qui a pour mission de guider les artistes dans les pratiques d’arts numériques, présentait dernièrement Mutations. Ce forum virtuel aborde les sujets entourant le livre à l’ère du numérique. Ce sont donc 24 webinaires qui ont été présentés. Un regroupement de plus d’une vingtaine d’intervenants clés du processus d’édition numérique; de la création à la commercialisation. Les sujets traités s’adressaient tant à ceux qui s’intéressent aux nouvelles formes de diffusion qu’aux personnes d’expérience. La programmation comptait les 10 thématiques suivantes :

Hybridité des plateformes

  • Enjeux du livre au temps du numérique
  • Au-delà de la forme et de la fonction : l’intention artistique

Édition jeunesse

  • Audio et édition à destination des jeunes publics : une heureuse union?
  • Au-delà du livre : enrichir l’expérience de lecture

Réseaux de vente et diffusion

  • Déployer le prêt de livres numériques dans les bibliothèques publiques et scolaires québécoises
  • L’édition numérique : après la COVID, le vrai départ?

Édition savante

  • Diffuser et soutenir la communauté : projets liés au partenariat Littérature + québécoise mobile
  • Érudit, une plateforme au service de l’édition savante en sciences humaines et sociales, et en arts et lettres

Production et design

  • Production et design graphique d’une ePub : étude de cas
  • Littérature et réalité augmentée : créer en collaboration et synergie des expertises

Livre audio et balado

  • Le livre audio est-il un balado?
  • L’audio dans le numérique : le cas du livre audio

Pédagogies

  • L’utilisation du livre numérique en contexte pédagogique
  • Réinventer le manuel scolaire avec le livre numérique

Édition et découvrabilité

  • Tour d’horizon des expérimentations numériques jeunesse chez Fonfon
  • La découvrabilité numérique appliquée aux arts et à la culture

Actions des associations professionnelles

  • Les enjeux numériques pour l’édition, en 2021
  • Les impacts du numérique sur les conditions de pratique des écrivaines et des écrivains – Observations et actions de l’UNEQ

Innovation narrative et expérimentation

  • Formes collectives de la création numérique : entre ville et web
  • La réalité virtuelle ou augmentée à la rencontre de la bande dessinée – Retour d’expériences
  • Convivialité numérique et futur de la lecture
  • Anteism Books : Apprentissage machine et transformation du livre d’artiste
  • Le livre comme territoire d’expérimentation : le laboratoire éditorial Alea
  • Évolution des matériaux et supports de la littérature

Tous les angles de l’innovation sont couverts à travers les différents forums virtuels. Pour le plus grand plaisir des adeptes, chacun des webinaires est disponible gratuitement sur leur chaîne YouTube. Et ils renferment définitivement des connaissances pertinentes!

 


numérique-spectacle-vivant

Numérique et spectacle vivant

Une nouvelle scène à investir!

Sur la base d’un terrain d’investigation chorégraphique, le Ministère de la Culture en France a publié une étude menée par la société Balthus. La démarche effectuée par un partenaire inattendu se démarque entre autres par son pragmatisme. Le rapport présenté, Numérique et spectacle vivant : une nouvelle scène à investir, s’adresse autant aux arts vivants qu’aux arts visuels. 

Le contenu demeure généraliste tout en s’appuyant sur des cas concrets. L’objectif étant avant tout d’amorcer un dialogue avec les professionnels de la création artistique au sujet de l’identité et de la stratégie numérique dans le secteur culturel. D’ailleurs, les enjeux numériques et artistiques qui y sont explorés sont nombreux, en plus d’être communs à ceux du domaine culturel québécois.

L’expérimentation et la conquête de nouveaux publics

La culture fait face au vieillissement des publics et le spectacle vivant n’y échappe pas. D’un autre côté, le monde numérique est en constante évolution et il est facile de se perdre dans l’abondance des contenus. C’est pourquoi la recherche de solutions adaptées passe impérativement par l’expérimentation. En dépassant la peur de l’échec et en surmontant la déception, il est possible de découvrir de nouveaux publics.

Le renouvellement du parcours utilisateur

Il existe plusieurs nouvelles formes d’accès aux offres culturelles en ligne. Ainsi, repenser le parcours utilisateur permet d’aller à la rencontre des publics. Pour se faire, il est essentiel d’adapter l’écosystème numérique à chacun des objectifs. Le parcours utilisateur, une fois optimisé, aura un impact tangible sur la découvrabilité des contenus.

Le renforcement des missions culturelles et des artistiques par le numérique

En allant à la rencontre des publics numériques, le milieu de la culture et des arts peut en retirer de nombreux avantages, tels que :

  • Éduquer les jeunes publics
  • Enrichir la pratique des amateurs
  • Donner davantage de visibilité aux résidences d’artistes

La remise en question du rapport entre l’oeuvre et la communication

Il y a une différence considérable entre la communication traditionnelle et digitale et il faut bien saisir cette nuance. Une approche communicative créative est primordiale afin de se démarquer sur le web. À l’ère du numérique, l’artiste et le public doivent aussi être perçus comme de précieux vecteurs de communication.

L’invention d’un nouveau lieu de création

Pour atteindre de nouveaux publics, il faut une nouvelle scène. Sur le web, le potentiel de création et de développement peut être exponentiel. Il permet entre autres à l’artiste d’approfondir sa propre liberté de création. Il n’empêche que pour arriver à se réinventer, la culture doit pouvoir s’appuyer sur un système d’aides et de financements.

La construction d’une pensée globale

L’avènement du numérique apporte une vague de défis pour les directions. Une pensée globale peut aider à mutualiser les efforts vers la quête de solutions adaptées au milieu culturel. Dans tous les cas, la stratégie numérique établie se doit de refléter l’identité du lieu dans son intégralité.

Le rapport Numérique et spectacle vivant : une nouvelle scène à investir s’adresse aux directions de structures culturelles. Le numérique n’est plus seulement un moyen de communiquer, mais une évolution profonde qui s’opère dans la société. Afin de s’ouvrir à ce changement, il est proposé d’établir une stratégie numérique propre à l’art et à la culture. Un document qui peut, à coup sûr, nourrir votre réflexion à travers vos différents projets culturels et numériques.

 


diagnostic-maturité-numérique

Diagnostic de maturité numérique au sein d’une organisation culturelle

Prenez le pouls de votre organisation quant à sa transformation numérique.

Le 0/1 Hub numérique Estrie a créé, en partenariat avec le réseau des agents de développement numérique (ADN), un outil ayant pour objectif de faire une évaluation objective de la maturité numérique d’une petite organisation. Bien que certains aspects abordés s’appliquent davantage au milieu culturel, le diagnostic peut facilement servir à différents secteurs. 

Dans le cadre d’une transformation numérique, l’outil s’avère être un moyen efficace pour appuyer sa réflexion. Lorsque l’on tente d’apporter des changements il est important de s’assurer de faire le tour du sujet avant d’entamer le processus. Une première introspection mène à divers constats. Ces derniers permettent ensuite de proposer des plans d’actions adaptés à la situation. Plus l’évaluation est près de la situation réelle et plus vous serez en mesure d’amener votre organisation au prochain niveau. 

Parmi les grandes thématiques abordées par cette analyse, vous retrouverez :

Outils de communication

  • Site Web
  • Découvrabilité du site Web
  • Infolettre
  • Réseaux sociaux
  • Communications internes

Stratégie de communication

  • Plan de communication
  • Image de marque de l’organisme
  • Outil de gestion de la relation client (CRM)
  • Outil d’analyse du trafic web (analytics)
  • Expertise dédiée
  • Contenu de communication

Outils organisationnels

  • Gestion des documents
  • Bureautique collaborative
  • Gestion de projets et organisation du travail
  • Agendas partagés
  • Gestion des mots de passe

Stratégies organisationnelles

  • Gestion des tâches
  • Formation numérique
  • Télétravail

Pensée numérique

  • Connaissance des impacts
  • Projets numériques
  • Pratiques de gestion de projets
  • Environnement de travail collaboratif
  • Écoresponsabilité

Pour une utilisation optimale de l’outil de diagnostic de maturité numérique, nous vous proposons d’effectuer dans un premier temps la cartographie de votre transformation numérique. Elle permettra de faire le point sur le présent et d’établir les priorités de votre organisation. Avec cette vue d’ensemble, vous serez davantage en mesure de répondre de manière concrète aux questions posées. C’est une démarche qui vous aidera à trouver des solutions adaptées aux différents enjeux technologiques rencontrés.

Évaluez votre maturité numérique ici.


innovation-numérique-art-spectacle

L’innovation numérique dans les arts du spectacle

Qu’en est-il de l’innovation numérique dans les arts du spectacle? Le Conseil de l’innovation numérique dans les arts du spectacle a pour mission d’explorer les diverses occasions liées à l’innovation numérique dans les arts du spectacle. Le Conseil affiche ainsi des ressources, des actualités et des rapports sur son site Web afin de communiquer sur l’état des lieux et l’évolution du numérique pour ce domaine culturel.

Restez à l’affût : consultez la référence!


cartographie-transformation-numérique

Cartographie de ma transformation numérique

La Machinerie, en collaboration avec ses partenaires Québec numérique et Culture pour tous, a développé un outil afin de vous aider à entrer de plain-pied dans l’ère numérique : « Cartographie de ma transformation numérique » (2018). Téléchargez-le ici.

Vous n’avez pas encore entrepris de transformation numérique? Cet outil vous sera utile tout au long de vos changements et pourra vous servir de boussole pour vous réorienter au besoin. Vous avez déjà entrepris des démarches de transformation numérique? Cet outil peut également être bénéfique pour l’optimisation de votre contexte actuel.

Conçue pour les artistes, gestionnaires et entrepreneurs culturels, le document « Cartographie de ma transformation numérique » vous aide à orienter votre réflexion dans le but de bien cibler vos besoins et objectifs à l’interne et à l’externe pour entreprendre un virage numérique dans l’ensemble de vos activités.

Cette cartographie sous forme de document Excel à remplir en trois étapes (Mes besoins; Mes objectifs; Ma stratégie) sera ainsi un précieux allié pour vous guider dans l’intégration de technologies numériques au sein de votre organisation (ex. : site Web, CRM, etc.). Il est recommandé de remplir l'outil en équipe sous la supervision d'un membre de la direction.

Il est à noter que cet outil est publié sous la licence BY-NC-SA issue des Creative commons afin de réglementer sa circulation dans le respect des droits de ses auteurs. Les droits associés sont donc les suivants :

  • citer qui est l’auteur de l’oeuvre originale;
  • aucune utilisation commerciale n’est permise;
  • l’utilisateur peut modifier l’oeuvre originale;
  • la licence doit toujours être utilisée sur toutes les formes dérivées de l’oeuvre originale.

Vous souhaitez communiquer directement avec La Machinerie? Adressez un courriel à outil@machineriedesarts.ca.


enjeux-juridiques-création-collective

Les principaux enjeux juridiques de la création collective

Afin d’éviter que cette citation s’applique à un projet numérique de création collective ou de création en collaboration, tous les participants à celle-ci devraient bien cerner et encadrer les enjeux d’une telle création.

LE NOM

Lorsque plusieurs personnes souhaitent créer et exploiter une œuvre collective, elles le feront souvent sous un nom commun. En plus de s’entendre sur le choix du nom et les méthodes de protection de celui-ci, les participants devraient également prévoir qui est le propriétaire du nom (y compris les droits dans tout nom de domaine utilisé), comment celui-ci peut être utilisé et l’utilisation de celui-ci par les membres du partenariat advenant que tel partenariat, quelle que soit sa forme juridique prenne fin.

LA PROPRIÉTÉ DE LA CRÉATION

Une création en collaboration appartient, règle générale, à chacun des auteurs y ayant participé (voir notamment l’article 13 de la Loi sur le droit d’auteur, Canada, L.R.C. 1985, ch. C-42 et les articles 27 et suivant de la Loi sur les brevets, Canada, L.R.C. 1985, ch. P-4). L’article 1030 du Code civil du Québec prévoit cependant que :

« 1030. Nul n’est tenu de demeurer dans l’indivision. Le partage peut toujours être provoqué, à moins qu’il n’ait été reporté par une convention, par une disposition testamentaire, par un jugement ou par l’effet de la loi, ou qu’il n’ait été rendu impossible du fait de l’affectation du bien à un but durable. »

Ainsi, à défaut d’entente entre les créateurs, l’un ou l’autre de ceux-ci pourrait, en tout temps, demander au tribunal de provoquer le partage.

Il est toutefois possible, voir essentiel, de prévoir des règles différentes. Ainsi, les créateurs peuvent convenir entre eux d’une période minimale pour le maintien de l’indivision, de la répartition des droits de propriété de la création advenant la fin du partenariat et des droits d’utilisation par les autres membres dans un tel cas, que ce soit par voie de licence ou autrement.

Il peut également y avoir lieu d’encadrer l’octroi de droits aux fins de la création de produits dérivés à partir de l’œuvre collective. En effet, bien que les produits dérivés puissent parfois constituer une source intéressante de revenus pour certains créateurs, ceux-ci auraient quand même intérêt à garder un droit de regard sur les produits dérivés afin de pouvoir maintenir un certain contrôle sur leur œuvre.

LA PRISE DE DÉCISION

Il existe deux principales causes de litige dans le cadre de tout partenariat, à savoir : l’argent et la prise de décision. Toute entente relative à une création collective devrait donc prévoir un mécanisme de répartition des revenus parmi les créateurs de l’œuvre (y compris les revenus découlant de tout produit dérivé) et un mécanisme de règlement des différends, surtout dans les situations où le nombre de participants ou de créateurs est pair. Dans ce cas, il est notamment possible de prévoir qu’en cas de différend entre certains membres d’un groupe, le litige soit soumis à une tierce personne en qui chacun des membres du partenariat a confiance.

LA FIN DU PARTENARIAT

En plus des éléments ci-haut mentionnés, il y a lieu pour les membres du partenariat de prévoir : 1) les évènements qui peuvent provoquer la fin de partenariat; et 2) les conséquences de la fin du partenariat.

Les événements pouvant mettre fin au partenariat peuvent être divers, notamment une entente à cet effet entre les divers partenaires, le décès ou la faillite d’un membre, la commission par un membre d’une infraction qui porte atteinte au partenariat ou le défaut par l’un ou l’autre des membres de respecter ces engagements et obligations contractuelles envers le partenariat.

Par ailleurs, en complémentarité des éléments ci-haut discutés concernant les conséquences du partenariat (utilisation du nom et propriété des droits liés à la création), il y a lieu pour les membres du partenariat de prévoir comment sera effectué l’assumation des dettes et autres obligations du partenariat advenant la fin de celui-ci.

En effet, à défaut d’entente entre les membres du partenariat sur les conséquences de la fin de celui-ci, cette situation pourrait rapidement dégénérer en conflit (voir à ce sujet : New Order et Peter Hook se rabibochent… sur le business).

*

Force est de constater que la création collective, tout comme tout autre partenariat d’affaires, doit faire l’objet d’un cadre juridique compris et accepté de tous les participants afin que la relation soit et demeure la plus harmonieuse possible. Bien que Oscar Wilde ait écrit « Le mariage est la cause principale de divorce », une création collective bien encadrée peut être un succès si celle-ci est bien encadrée.

 

MISE EN GARDE : Cette publication a pour but de donner des renseignements généraux sur des questions d’ordre juridique. Les renseignements en cause ne sont pas des avis juridiques et ne doivent pas être traités ni invoqués comme tels. Nous vous recommandons de toujours obtenir l’avis de votre propre conseiller juridique avant de prendre des décisions ou des mesures susceptibles d’avoir des répercussions juridiques.


entreprendre-stratégie-numérique

Stratégie numérique : de l’intention à l’action

Avec la volonté d’assurer un partage de connaissance, Québec numérique a développé plusieurs outils afin de vous permettre d’entreprendre la transformation numérique de votre organisation, votre secteur ou votre territoire. Ces outils ont été développés et expérimentés lors de la journée  Stratégie numérique : de l'intention à l'action proposée dans le cadre du Forum des innovations culturelles 2018 (FIC).

Le présent billet propose divers outils et ressources pour vous aider dans votre projet de transformation numérique.

Qu’est-ce qu’une stratégie numérique?

« Une stratégie numérique est un processus de transformation et de développement permettant de s’adapter aux changements de son environnement amenés par la nouvelle économie. » (« Stratégie numérique » : Lexique Cpour.ca)

Contrairement au plan numérique, qui se veut une représentation sous forme de plan, de tableau ou d’un schéma, la stratégie numérique est basée sur des actions - celles-ci permettant de poursuivre, d’entreprendre ou de collaborer aux transformations.

La stratégie implique un processus itératif. L’itération désigne l'action de répéter un cycle : cette approche est utilisée pour résoudre un problème, prototyper des idées, tester, expérimenter et trouver des solutions innovantes. Ainsi, les organisations qui se doteront d’une stratégie numérique favorise le changement - et passe de l’intention à l’action.

Quel est son processus?

En mode solutions a proposé, dans le cadre du FIC 2018, un atelier pratique et interactif très stimulant pour expérimenter le processus. À l’aide d’un gabarit créé en Creative Commons par Cpour.ca, nous vous proposons un outil de suivi et de rétroaction pour entreprendre votre processus.

stratégie-numerique-intention-action

Version PDF téléchargeable (cliquez ici)

Vous pouvez ainsi progresser dans votre transformation numérique en réalisant ces 5 étapes :

  1. Préciser l’intention commune.
  2. Définir ensemble le processus.
  3. Établir collectivement un diagnostic.
  4. Repenser collectivement l’organisation, le secteur ou le territoire.
  5. De la stratégie au plan numérique : rédaction, déploiement et suivi.

Les valeurs de la culture numérique sont indissociables du processus de transformation numérique. Les valeurs d’ouverture, de collaboration et de partage font appel à la capacité de l’organisation à faire face aux changements et doivent teinter la démarche de réflexion.

Comment entreprendre le changement de valeurs?

Pour réussir ce changement de valeurs, et plus concrètement développer une culture de l’expérimentation et du prototypage, il faut faire appel à des leviers d’innovation. Ces leviers (postures, outils, démarches) d’innovation ouverte vous permettrons d’accompagner votre transformation numérique et/ou l’élaboration de votre stratégie numérique.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les leviers d’innovation, consultez le billet : « Pratiques et leviers d’innovation ouverte pour repenser collectivement son organisation, son secteur ou son territoire ».

Expérimentation et retour sur l’expérience

Le 10 avril 2018 avait lieu, dans le cadre du Forum des innovations culturelles, une journée de formation, d’inspiration et d’échange sur la transformation numérique des organisations artistiques et culturelles. Cette journée offrait aux organisations sectorielles et territoriales oeuvrant dans le domaine de la culture la possibilité d’entreprendre une réflexion en matière de transformation numérique.

Québec numérique souhaitait que cette journée soit teintée des valeurs de la culture numérique : l’ouverture, la collaboration et le partage. Divers outils ont été présentés, discutés, testés et formulés, et nous vous proposons le fruit de ce travail collectif sous forme de vidéos :

L’Esprit numérique  (cliquez ici)

À partir de l’impulsion de Sylvain Carle en conférence d’ouverture, les participants ont été invités à définir collectivement l’esprit numérique.

Retour d’expérience : stratégie numérique (cliquez ici)

Des acteurs ont été invités à partager leur processus de transformation organisationnelle, sectorielle ou territoriale lors de la journée Stratégie numérique du Forum des innovations culturelles 2018. La formule était intimiste et leur a permis de partager leurs visions, leurs succès et leurs embûches.

Prêt à passer à l’action?

Les leviers de l’innovation ouverte ainsi que les étapes du processus de transformation énoncés ci-haut sont des outils développés pour favoriser le travail collaboratif à la base du passage à l’action. Ces outils sont à la disposition du milieu culturel et sont prêts à être téléchargés et personnalisés selon les contextes de chaque réalité. C’est pour cette raison qu’ils sont partagés sous licence Creative Communs Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Partage dans les mêmes conditions.

Québec numérique demeure à l’écoute et disponible pour accompagner les organisations qui souhaitent utiliser ces outils, ou encore mettre à jour et développer de nouveaux outils. Dans le cadre de son mandat d’accompagnement, fixé par le Plan culturel numérique du Québec, Québec numérique peut guider les organisations numériques dans leur réflexion et leur processus de transformation. Cet accompagnement se veut de base (accueil, référencement, soutien, aide, etc.) et vise l’appropriation du numérique ou la transformation plus importante au sein de l’organisation artistique et culturelle.

 

 


Pratiques et leviers d’innovation ouverte pour repenser collectivement son organisation, son secteur ou son territoire

Living Lab, Design Thinking, FabLab, hackathon, opendata représentent des mots ou des expressions qu’on utilise pour parler d’innovation. Plusieurs d’entre eux sont des anglicismes ou des néologismes proposant des pratiques, des processus ou des leviers pour repenser collectivement son organisation, son secteur ou son territoire.

L’innovation ouverte consiste à solliciter des compétences externes pour développer des produits ou des services innovants. Il s’agit donc d’ouvrir les frontières de son organisation, de collaborer plus et mieux, et parfois d’impliquer les usagers dans le processus de design et de conception. On fait donc appel à ces leviers pour accompagner la transformation numérique de son organisation et créer des espaces de rétroaction.

Quels sont les leviers d’innovation?

Les leviers sont nombreux. NESTA propose un schéma représentant ceux-ci. Ainsi, on apprend, par l’observation de ce schéma, qu’il existe des leviers centrés sur l’humain et d’autres centrés sur la technologie (ligne verticale du schéma). De plus, certains leviers favorisent la compréhension des problèmes tandis que d’autres proposent de favoriser l’émergence de solutions (ligne horizontale du schéma).

tableau_nesta-1024x597

Le LLIO en innovation ouverte (LLIO) du Cégep de Rivière-du-Loup propose un lexique non exhaustif des pratiques et des leviers les plus courants au Québec. Cliquez ici pour télécharger le lexique LLIO.

Quels leviers choisir?

On choisira son levier en fonction de ses intentions et de l’effet recherché. À partir des expériences exprimées par les acteurs lors du Forum des innovations culturelles - Stratégie numérique, les participants de la journée ont procédé à une réflexion cocréative à propos du processus. Ils ont été invités par le LLIO à repenser leur organisation, leur secteur ou leur territoire à l’aide des leviers d’innovation. Cet atelier a permis de comprendre l’importance de la pratique de l’innovation ouverte et de choisir les leviers adaptés à leur transformation numérique.

Télécharger la Présentation.

Télécharger l’outil Exploration de leviers d'innovation.


Cet outil a été développé dans le cadre du Plan culturel numérique du Québec.